Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On the road with Jerry...
  • On the road with Jerry...
  • : Remontons dans le temps, en pleine période des Sixties où un seul groupe semble avoir atteint le statut de légende : Grateful Dead. Jerry Garcia (disparu en 1995) personnage emblématique du groupe, guitariste hors pair vous emmène sur les traces d'une époque hors du commun...
  • Contact

WELCOME!!!

 

 

     

   
   

DE NOMBREUX CONCERTS LIVE 

 A VOTRE DISPOSITION

(vidéos) en cliquant sur :      

 

Les enregistrements LIVE

du Grateful Dead (audio)

en cliquant sur : 
      

   

LES ALBUMS

Cliquez sur les pochettes et découvrez les!!!

  

THE GRATEFUL DEAD (1967) :

undefined
ANTHEM OF THE SUN (1968):
album200-6060-copie-1.jpg
AOXOMOXOA (1969) :
undefined
LIVE/DEAD (1969)
undefined

AMERICAN BEAUTY (1970):

undefined

WORKINGMAN'S DEAD (1970):
undefinedSKULLS AND ROSES (1971):undefined
WAKE OF THE FLOOD (1973):

FROM THE MARS HOTEL (1974) :


BLUES FOR ALLAH (1975):


TERRAPIN STATION (1977) :

GO TO HEAVEN (1980):


IN THE DARK (1987):


GRATEFUL DEAD, LE FORUM
(en FR)

Image


GRATEFUL DEAD, le site
Cliquez sur :

 

 

Grateful Dead Listening Guide

Grateful Dead Listening Guide

  

QUIZZ WOODSTOCK
20 Questions...Testez-vous!!!

  ...en cliquant sur :

 

VOTRE MENU, Cliquez sur :

 

       Nombre de visiteurs :


POUR ACCEDER AUX ARTICLES, C'EST ICI:
Cliquez sur les photos de votre choix (ci-dessous) et accéder directement aux articles (par thème) du blog:

GRATEFUL DEAD & CO:

 

L'APRES GRATEFUL DEAD:



THE BEAT GENERATION:


LES FILMS 60's ET ACTUELS:



LA LITTERATURE 60's:



L'ART 60's:


SOUVENEZ-VOUS...:


GROUPES, ARTISTES 60's:


LA RELEVE ET CEUX QUI DURENT:


BOB DYLAN, ses textes traduits :


avec l'aide du site ci-dessous :
http://www.bobdylan-fr.com/


Discussion sur la notion
de "contre-culture" :

   

DISCROCK.COM

 

COURS D'HARMONICA avec Paul Lassey

 

"ON THE ROAD" - The Movie FR

On The Road - The Movie

 

THE BEAT MUSEUM

 

TOUS LES LIENS AUTOUR DE LA BEAT GENERATION,

cliquez sur :

 

LA REVOLUTION LENTE...

 

Archives

Cliquez sur ces liens :

   

...ET DECOUVREZ:

The site for Jam Band Music on the right side of the pond
  

STASH RADIO (GERMANY)

  

THE MORNING MUSIC
Toute l'actualité musicale sur :

 

"Frissons solaires d'un ange

de la désolation"

de Vince Larue

 

   

Illusory Flowers in an Empty Sky

Illusory Flowers in an Empty Sky 

Ferial

 


LE TREPONEME BLEU PALE
Treponeme bleu pale HS
 

 SEATTLE SOUND


EN MARGE 

 

Emotions électriques, le Rock Blog Libéré

kurt-cobain-1993-photo

  

6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 22:13

Into-the-Wild.jpgTout juste diplômé de l'université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortable et sans surprise qui l'attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui. Des champs de blé du Dakota aux flots tumultueux du Colorado, en passant par les communautés hippies de Californie, Christopher va rencontrer des personnages hauts en couleur. Chacun, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et des autres. Au bout de son voyage, Christopher atteindra son but ultime en s'aventurant seul dans les étendues sauvages de l'Alaska pour vivre en totale communion avec la nature.into-20wild-thumb-225x149.jpg
 












Cliquez sur Play afin de visionner la bande annonce du film (mettez sur pause le lecteur en cours, à la fin de cet article
) :



Into the Wild (VOST)
bus.jpg

Auto-portrait du vrai Christopher McCandless (photo de droite)

Commentaire : Ce film inspiré d'une histoire vraie est tout simplement une merveille, belle mise en scène, photographie magnifique, bande son sympathique (en écoute actuellement, chansons écrites en partie par Eddie Vedder de Pearl Jam), flashback bien orchestré, personnages attachants, le film ne plonge pas trop dans le mélodrame et assez juste dans son interprétation. A voir donc et à lire aussi (Into the wild, voyage au bout de la solitude, Jon Krakauer)...

                                                                                                                                                                                                                            
Voici une partie de la bande son du film, chansons interprêtées par Eddie Vedder (Pearl Jam) :

 



L'un des auteurs que lisait McCandless, celui qui fait partire de ceux qui l'ont forcément inspiré à rejoindre l'Alaska pour y vivre...en pleine nature :
Henry David Thoreau 
Philosophe américain né à Concord le 17 juillet 1817
Décédé à Concord le 06 mai 1862
142.jpgHenry David Thoreau n'a quitté que rarement son village du Massachusetts, Concord, qui est le reflet d'une Arcadie, d'un paradis rural auquel l'Amérique n'a jamais cessé de rêver. Etudes indisciplinées à Harvard, instituteur pendant deux ans, Thoreau s'installe ensuite chez son ami, Ralph Waldo Emerson. Plus tard il s'occupe, avec succès, de la fabrique artisanale de crayons de son père. Attaché d'abord à sa liberté, Thoreau préfère, quand il a besoin d'argent, entreprendre un travail manuel. Dans les années qui suivent, il participe énergiquement à la résistance contre les lois esclavagistes. Son éthique est 'la désobéissance civile' et 'la pauvreté volontaire'. C'est lui qui donnera à Gandhi et à Martin Luther King l'idée de l'action non violente. A l'âge de vingt-huit ans, Thoreau quitte Concord pour une forêt. Il y construit sa cabane sur les bords de l'étang de Walden. En s'installant 'hors du monde' à vingt minutes de Concord, il prétend démontrer la nécessité d'être présent au monde ici. Dès que Thoreau commence à écrire, il se pose comme élève d'Emerson. Il est l'ami des philosophes transcendantalistes, en particulier du poète Walt Whitman. Henry David aspire à 'une vie transcendantale dans la nature', c'est-à-dire à rejoindre l'être profond des choses et à y accorder sa conscience. Il meurt en laissant le considérable héritage de l'idée collective.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lauriane 06/08/2010 20:18



Quand je vois ce film, je me dis que c'est le rêve de tout le monde, de n'importe qui... Mais nous on a peur, de tous laisser... Lui il a réussi à aller contre cette phrase prononçée par Dylan
Thomas un bel auteur qui disait "J'ai ardemment souhaité partir, mais j'ai peur..." Un très beau poème à lire d'urgence; je vais essayer de le poser sur mon petit blog d'art : http://bruneonbrune.blogspot.com/


Mais bref, parler de ce film? Je dirai... La nature reprends toujours le dessus, je dirai la verité dévoilée au grand jour, je dirai vrai et je dirai trois petits points... et aussi pour finir le
silence.


Ce film nous fait un bien fou, c'est une pause dans le temps, c'est une brise au loin, c'est...



sly 05/03/2008 23:45

hello,ben si tu veux écouter du damien rice, il a fait 2 albums, O et 9, le premier est magnifique, et le deuxième est très bon, donc voila,...bye

Tonton 04/03/2008 23:05

C'est vrai y a matière à cogiter...Sly, j'ai oublié dans le post d'avant de te dire que je ne connais pas MC5...enfin juste de nom, je vais essayer d'en choper pour en écouter ...merci!!!

sly 04/03/2008 21:30

eh eh, ouais ça faisait pas mal d'année, en faite que je me disais, qu'il fallait que j'écoute ce groupe mythique,...Et puis ton blog, m'a motivée,...Pour en revenir, au film, de sean penn, et pour clore, le débat, je viens de me rappeler un truc que ma nièce ma dit, (elle a l'age de maccandless, sur la fin), : en tous cas ce film m'a bien fait cogités...Et bien c'est aussi mon cas, ce film m'a bien fait cogités, sur pas mal, de chose d'ailleurs, tant au niveau personnel, que sur la vie en général,...bye

Tonton 04/03/2008 20:57

Hola Sly!!!Je crois qu'il faut retenir avant tout que McCandless est mort de faim et que l'histoire de l'empoisonnement n'a fait qu'empirer les choses mais c'est vrai que Sean Penn insiste sur le fait que ces graines de patates sont un peu le déclencheur...perso je retiens que c'est la faim qui l'a tué....comme tu dis, qu'il repose en paix, il a vécu ce qu'il voulait vivre et rare sont ceux qui vont au bout de leur rêve."Workingman's dead" est un excellent album, le morceau "Casey Jones" est succulent...surtout les paroles. J'ai mis, y a peu de temps sur ce blog, quelques albums de Grateful et cet album en fait partie (tu peux retrouver les paroles). Pour vraiment apprécier Grateful, c'est un live qu'il faut écouter car sur scène, ils sont "hors norme" et sinon pour l'album que tu viens d'acheter, c'est sûr faut l'écouter plusieurs fois ("Easy Wind" est un morceau de folie qui te mets en appétit aussi...imagines ce morceau sur scène pendant 30min...). Grateful Dead, c'est un ensemble de style (blues, folk, rock'n roll et psyché). Tous les albums de ce groupe sont différents, "Workingman's dead" est plutôt blues on va dire...Ecoutes ceux que j'ai mis en ligne...et dis moi celui que tu préfères."No country for old men" est un bon film mais j'ai été déçu aussi, connaissant les Coen...j'ai vu que c'était aussi une adaptation d'un livre. Je pense que le bouquin mériterait d'être lu aussi...Quant à l'interprétation de Javier Bardem, rien à dire...un vrai psychopathe!!!PS : je suis assez content de moi, Guillaume et Sly ont acheté du Grateful...peut être que Jerry les a influencé, je sais pas...surement!!! Vous devenez des DeadHeads...bienvenue au club!!!