Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On the road with Jerry...
  • On the road with Jerry...
  • : Remontons dans le temps, en pleine période des Sixties où un seul groupe semble avoir atteint le statut de légende : Grateful Dead. Jerry Garcia (disparu en 1995) personnage emblématique du groupe, guitariste hors pair vous emmène sur les traces d'une époque hors du commun...
  • Contact

WELCOME!!!

 

 

     

   
   

DE NOMBREUX CONCERTS LIVE 

 A VOTRE DISPOSITION

(vidéos) en cliquant sur :      

 

Les enregistrements LIVE

du Grateful Dead (audio)

en cliquant sur : 
      

   

LES ALBUMS

Cliquez sur les pochettes et découvrez les!!!

  

THE GRATEFUL DEAD (1967) :

undefined
ANTHEM OF THE SUN (1968):
album200-6060-copie-1.jpg
AOXOMOXOA (1969) :
undefined
LIVE/DEAD (1969)
undefined

AMERICAN BEAUTY (1970):

undefined

WORKINGMAN'S DEAD (1970):
undefinedSKULLS AND ROSES (1971):undefined
WAKE OF THE FLOOD (1973):

FROM THE MARS HOTEL (1974) :


BLUES FOR ALLAH (1975):


TERRAPIN STATION (1977) :

GO TO HEAVEN (1980):


IN THE DARK (1987):


GRATEFUL DEAD, LE FORUM
(en FR)

Image


GRATEFUL DEAD, le site
Cliquez sur :

 

 

Grateful Dead Listening Guide

Grateful Dead Listening Guide

  

QUIZZ WOODSTOCK
20 Questions...Testez-vous!!!

  ...en cliquant sur :

 

VOTRE MENU, Cliquez sur :

 

       Nombre de visiteurs :


POUR ACCEDER AUX ARTICLES, C'EST ICI:
Cliquez sur les photos de votre choix (ci-dessous) et accéder directement aux articles (par thème) du blog:

GRATEFUL DEAD & CO:

 

L'APRES GRATEFUL DEAD:



THE BEAT GENERATION:


LES FILMS 60's ET ACTUELS:



LA LITTERATURE 60's:



L'ART 60's:


SOUVENEZ-VOUS...:


GROUPES, ARTISTES 60's:


LA RELEVE ET CEUX QUI DURENT:


BOB DYLAN, ses textes traduits :


avec l'aide du site ci-dessous :
http://www.bobdylan-fr.com/


Discussion sur la notion
de "contre-culture" :

   

DISCROCK.COM

 

COURS D'HARMONICA avec Paul Lassey

 

"ON THE ROAD" - The Movie FR

On The Road - The Movie

 

THE BEAT MUSEUM

 

TOUS LES LIENS AUTOUR DE LA BEAT GENERATION,

cliquez sur :

 

LA REVOLUTION LENTE...

 

Archives

Cliquez sur ces liens :

   

...ET DECOUVREZ:

The site for Jam Band Music on the right side of the pond
  

STASH RADIO (GERMANY)

  

THE MORNING MUSIC
Toute l'actualité musicale sur :

 

"Frissons solaires d'un ange

de la désolation"

de Vince Larue

 

   

Illusory Flowers in an Empty Sky

Illusory Flowers in an Empty Sky 

Ferial

 


LE TREPONEME BLEU PALE
Treponeme bleu pale HS
 

 SEATTLE SOUND


EN MARGE 

 

Emotions électriques, le Rock Blog Libéré

kurt-cobain-1993-photo

  

14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 20:18

The 13th Floor Elevators est un groupe texan formé en 1966

par Roger Kynard Erickson alias Roky Erickson au chant et à la guitare (ex-membre du groupe The Spades d'Austin), de Ronnie Leatherman à la basse et John Ike Walton à la batterie, de Stacey Sutherland à la guitare et de l'inimitable Tommy Hall à la cruche électrique (electric jug en anglais), improbable instrument qui contribuait pour beaucoup au son original du groupe.



Transplantés un temps sur la côte californienne, les excessifs texans de the 13th floor elevators impressionnèrent grandement les musiciens de certains groupes du mouvement west coast par leurs délires électriques (notamment de
Jefferson Airplane).

Ils furent les premiers à utiliser le terme « 
psychédélique » dans un disque de rock avec leur merveilleux premier album fondateur The psychedelic sounds of The 13th Floor Elevators avec son graphisme vert et pourpre, l'œil et la pyramide, symboles de cette perception supérieure atteinte à travers la prise de l'acide lysergique (LSD).


Alliant des compositions étherées rythmées par les guitares et la lancinante cruche de Tommy Hall (par exemple le morceau Reverberation ) et des brûlots rocks (comme le fabuleux You're gonna miss me), le groupe connut une audience notable mais devint la cible des autorités policières pour le caractère supposé subversif de leur musique et l'utilisation réellement abusive de drogues hallucinogènes. Avant même la sortie de leur premier disque, tout le groupe sera arrêté puis relaché après une fouille dans l'appartement de Tommy Hall.

Le premier album, The psychedelic sounds..., est peut-être le premier véritable disque de rock psychédélique.

Sur les bases d'un rythmic & blues sauvage, à la façon de
Them, le groupe développe des guitares acides et envoûtantes, notamment avec l'aide de la reverb (on dirait des sortes de guitares surf spectrales), pendant que la cruche (qui donne un son quelque part entre l'eau qui bout et une flûte) donne un effet constant de remous lysergique, vaudou et rigolo à la fois. Et puis il y a bien sûr la voix soprano de Roky Erickson, qui, comme dans un état second et entre deux hurlements, chante littéralement l'aventure psychédélique (Roller Coaster, Fire Engine, Kingdom of heaven...).
Les notes de pochette présente la philosophie du groupe (du moins celle de Tommy Hall, son principal instigateur). En gros, l'homme est aliéné par une connaissance de la réalité purement pratique et matérielle, et doit réorganiser toute sa connaissance pour accéder à une sorte de "pureté mentale". Cette démarche est comparé à celle d'Einstein. Le fait "d'altérer chimiquement son état mental" est présenté comme un moyen pour accomplir cette quête. Le côté subversif du groupe ne provient pas d'une volonté de choquer, mais dans sa foi absolue (et peut-être aveugle) en ses convictions. "Le nouvel homme voit l'ancien homme (sous-entendu l'homme aliéné) comme l'ancien homme voit le singe", peut-on lire.


Voici 
"Gonna Miss Me".
Cliquez sur Play afin de visionner la vidéo (n'oubliez pas de mettre sur pause la playlist actuellement à l'écoute, en dessous) :

 





A l'écoute actuellement l'album "The psychedelic sounds of The 13th Floor Elevators" (du bon psyché!!!)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires