Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On the road with Jerry...
  • On the road with Jerry...
  • : Remontons dans le temps, en pleine période des Sixties où un seul groupe semble avoir atteint le statut de légende : Grateful Dead. Jerry Garcia (disparu en 1995) personnage emblématique du groupe, guitariste hors pair vous emmène sur les traces d'une époque hors du commun...
  • Contact

WELCOME!!!

 

 

     

   
   

DE NOMBREUX CONCERTS LIVE 

 A VOTRE DISPOSITION

(vidéos) en cliquant sur :      

 

Les enregistrements LIVE

du Grateful Dead (audio)

en cliquant sur : 
      

   

LES ALBUMS

Cliquez sur les pochettes et découvrez les!!!

  

THE GRATEFUL DEAD (1967) :

undefined
ANTHEM OF THE SUN (1968):
album200-6060-copie-1.jpg
AOXOMOXOA (1969) :
undefined
LIVE/DEAD (1969)
undefined

AMERICAN BEAUTY (1970):

undefined

WORKINGMAN'S DEAD (1970):
undefinedSKULLS AND ROSES (1971):undefined
WAKE OF THE FLOOD (1973):

FROM THE MARS HOTEL (1974) :


BLUES FOR ALLAH (1975):


TERRAPIN STATION (1977) :

GO TO HEAVEN (1980):


IN THE DARK (1987):


GRATEFUL DEAD, LE FORUM
(en FR)

Image


GRATEFUL DEAD, le site
Cliquez sur :

 

 

Grateful Dead Listening Guide

Grateful Dead Listening Guide

  

QUIZZ WOODSTOCK
20 Questions...Testez-vous!!!

  ...en cliquant sur :

 

VOTRE MENU, Cliquez sur :

 

       Nombre de visiteurs :


POUR ACCEDER AUX ARTICLES, C'EST ICI:
Cliquez sur les photos de votre choix (ci-dessous) et accéder directement aux articles (par thème) du blog:

GRATEFUL DEAD & CO:

 

L'APRES GRATEFUL DEAD:



THE BEAT GENERATION:


LES FILMS 60's ET ACTUELS:



LA LITTERATURE 60's:



L'ART 60's:


SOUVENEZ-VOUS...:


GROUPES, ARTISTES 60's:


LA RELEVE ET CEUX QUI DURENT:


BOB DYLAN, ses textes traduits :


avec l'aide du site ci-dessous :
http://www.bobdylan-fr.com/


Discussion sur la notion
de "contre-culture" :

   

DISCROCK.COM

 

COURS D'HARMONICA avec Paul Lassey

 

"ON THE ROAD" - The Movie FR

On The Road - The Movie

 

THE BEAT MUSEUM

 

TOUS LES LIENS AUTOUR DE LA BEAT GENERATION,

cliquez sur :

 

LA REVOLUTION LENTE...

 

Archives

Cliquez sur ces liens :

   

...ET DECOUVREZ:

The site for Jam Band Music on the right side of the pond
  

STASH RADIO (GERMANY)

  

THE MORNING MUSIC
Toute l'actualité musicale sur :

 

"Frissons solaires d'un ange

de la désolation"

de Vince Larue

 

   

Illusory Flowers in an Empty Sky

Illusory Flowers in an Empty Sky 

Ferial

 


LE TREPONEME BLEU PALE
Treponeme bleu pale HS
 

 SEATTLE SOUND


EN MARGE 

 

Emotions électriques, le Rock Blog Libéré

kurt-cobain-1993-photo

  

17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 07:40

Woodstock, Monterey, Isle of wight...

voila des noms qui auraient put rester anodins s'ils n'étaient pas rentrer dans l'histoire du rock. Dans l'histoire des grands festivals des années 60 pour être précis, une histoire folle de concerts gigansteques, démesurés, rassemblants des centaines d'artistes et des centaines de milliers de spectateurs, souvent pour plusieurs jours de communion pacifiste, de proximité et de promiscuité, plusieurs jours iréels de rêves ou de cauchemar, où l'acide et le cannabis se vendent comme du pop corn au cinéma, et surtout plusieurs jours où se succèdent sur scène les plus grands noms de la musique...

Voila à quoi ressemble ces grands rassemblements des années 60.  





Le festival de Monterey est sûrement le premier grand festival des années 60
… Ce festival s’étend sur 3 jours, du 16 au 18 Juin 1967 et se déroule en Californie (à Monterey donc), et il marque le début du fameux « summer of love » de l’année 67.

Il fut organisé par quatres grands noms du rock : Lou Adler, producteur de the Mama’s and the Papa’s, d’Otis Redding, de Carole King et j’en passe, John Phillps, leader, chanteur guitariste et parolier de The Mama’s and the Papa’s , Alan Pariser, un autre producteur et Derek Taylor, qui fut manager des Byrds ou des Beach Boys, et surtout agent de presse des Beatles.






Pour vous mettre dans l'ambiance, voici l'intro de ce festival :




Evidemment ce festival est gratuit et les musiciens ne font aucun profit… ou plutôt ne font aucun profit financier, car jouer devant 200 000 personnes apporte tout de même une certaine renommé ! C’est comme cela que les organisateurs du festival  choisissent à qui ils vont donner un coup de pouce vers la célébrité : ainsi Janis Joplin et Otis Redding tireront grand bénéfice de leur prestation qui les fera connaître au grand public, mais il en ira autrement pour le jeune groupe the Doors boudé par les organisateurs…
Le festival permet également de faire connaître au public californien de grand groupe célèbre en Angleterre mais encore méconnu aux USA. C’est le cas des Who et de The Jimi Hendrix Experience  qui jouent pour la première fois aux états-unis.  

 

 

Ce festival regroupait vraiment la crème du rock de l’époque, et je ne donnerais que les noms les plus importants :
 

Les artistes présents lors de ce festival



Le 16 juin
,  
-Lou Rawls, chanteur de soul, de blues, etc..
-Simon and Garfunkel  
-The Animals d'Eric Burdon (qui fera d'ailleurs une chanson sur Monterey)

Le samedi 17 Juin, 
-Canned Heat
-Big brother and the holding compagny de Janis Joplin
-Quicksilver Messenger Service
-Hugh Masekela, trompetiste de jazz sud-africain
-The Byrds
-Jefferson Airplane
-Otis Reding
 

Le dimanche 18 juin,

-Ravi Shankar, Sitariste indien
-Janis  Joplin (une seconde fois!)
-Buffalo Springfield, groupe de Neil Young et de Steve Stills
-The Who
-The Grateful dead
-The Jimi Hendrix experience  
-The Mama’s and the Papa’s qui formait le clou du spectacle, puisque John Phillips lui même avait organisé le festival.
 


La diversité est donc de mise dans ce festival (comme souvent d’ailleurs),  car si le rock psychédélique est très bien représenté (« summer of love » oblige) avec Jimi hendrix, Jefferson Airplane, Moby Grape, the Grateful Dead, the Byrds, Janis Joplin ou encore Quicksilver messenger service,  on trouve également de la folk/ rock ( Buffalo Springfield, Simon and Garfunkel) de la soul et du jazz (Lou rawls, Hugh Masekela), du blues rock avec Canned heat du « rock anglais » avec les Who, et même ce que l’on appelerait aujourd’hui de la « musique du monde » avec l’indien Ravi Shankar et sa Sitar,  rendu populaire par le mouvement psyché…

 

Voici quelques vidéos de ce festival , cliquez sur Play afin de les visionner :

Jimi Hendrix, "Like a Rolling Stones"



Janis Joplin, "Ball and Chain"



Otis Redding "Shake"

Jefferson Airplane, "High Flyin' Birds"



The Who "My Generation"



Quicksilver Messenger Service "All I ever wanted to do"

The Mamas and The Papas - Creeque Alley"

Partager cet article

Repost 0

commentaires