Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On the road with Jerry...
  • On the road with Jerry...
  • : Remontons dans le temps, en pleine période des Sixties où un seul groupe semble avoir atteint le statut de légende : Grateful Dead. Jerry Garcia (disparu en 1995) personnage emblématique du groupe, guitariste hors pair vous emmène sur les traces d'une époque hors du commun...
  • Contact

WELCOME!!!

 

 

     

   
   

DE NOMBREUX CONCERTS LIVE 

 A VOTRE DISPOSITION

(vidéos) en cliquant sur :      

 

Les enregistrements LIVE

du Grateful Dead (audio)

en cliquant sur : 
      

   

LES ALBUMS

Cliquez sur les pochettes et découvrez les!!!

  

THE GRATEFUL DEAD (1967) :

undefined
ANTHEM OF THE SUN (1968):
album200-6060-copie-1.jpg
AOXOMOXOA (1969) :
undefined
LIVE/DEAD (1969)
undefined

AMERICAN BEAUTY (1970):

undefined

WORKINGMAN'S DEAD (1970):
undefinedSKULLS AND ROSES (1971):undefined
WAKE OF THE FLOOD (1973):

FROM THE MARS HOTEL (1974) :


BLUES FOR ALLAH (1975):


TERRAPIN STATION (1977) :

GO TO HEAVEN (1980):


IN THE DARK (1987):


GRATEFUL DEAD, LE FORUM
(en FR)

Image


GRATEFUL DEAD, le site
Cliquez sur :

 

 

Grateful Dead Listening Guide

Grateful Dead Listening Guide

  

QUIZZ WOODSTOCK
20 Questions...Testez-vous!!!

  ...en cliquant sur :

 

VOTRE MENU, Cliquez sur :

 

       Nombre de visiteurs :


POUR ACCEDER AUX ARTICLES, C'EST ICI:
Cliquez sur les photos de votre choix (ci-dessous) et accéder directement aux articles (par thème) du blog:

GRATEFUL DEAD & CO:

 

L'APRES GRATEFUL DEAD:



THE BEAT GENERATION:


LES FILMS 60's ET ACTUELS:



LA LITTERATURE 60's:



L'ART 60's:


SOUVENEZ-VOUS...:


GROUPES, ARTISTES 60's:


LA RELEVE ET CEUX QUI DURENT:


BOB DYLAN, ses textes traduits :


avec l'aide du site ci-dessous :
http://www.bobdylan-fr.com/


Discussion sur la notion
de "contre-culture" :

   

DISCROCK.COM

 

COURS D'HARMONICA avec Paul Lassey

 

"ON THE ROAD" - The Movie FR

On The Road - The Movie

 

THE BEAT MUSEUM

 

TOUS LES LIENS AUTOUR DE LA BEAT GENERATION,

cliquez sur :

 

LA REVOLUTION LENTE...

 

Archives

Cliquez sur ces liens :

   

...ET DECOUVREZ:

The site for Jam Band Music on the right side of the pond
  

STASH RADIO (GERMANY)

  

THE MORNING MUSIC
Toute l'actualité musicale sur :

 

"Frissons solaires d'un ange

de la désolation"

de Vince Larue

 

   

Illusory Flowers in an Empty Sky

Illusory Flowers in an Empty Sky 

Ferial

 


LE TREPONEME BLEU PALE
Treponeme bleu pale HS
 

 SEATTLE SOUND


EN MARGE 

 

Emotions électriques, le Rock Blog Libéré

kurt-cobain-1993-photo

  

26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 23:10
DON'T THINK TWICE, IT'S ALL RIGHT - (1963)
ALBUM : "THE FREEWHEELIN' BOB DYLAN". - 1963




Tirée en single de l'album, cette chanson fut un de ses premiers tubes commerciaux, largement repris. Il y est clairement question de Suze Rotolo, son premier grand amour à New York, qui pensait à le quitter. Joan Baez la chanta à Newport en 1964 en l'introduisant comme "une chanson sur une relation qui a duré trop longtemps".
Le ton sardonique de Dylan contraste avec la plupart des enregistrements par d'autres, qui insistaient sur la douceur et ignoraient l'amertume.
La mélodie a été transposée à partir d'une chanson du folklore, "Scarlet ribbons".



 

 

Don't Think Twice, It's All Right
N'y repense plus, tout va bien
It ain't no use to sit and wonder why, babe
It don't matter, anyhow
An' it ain't no use to sit and wonder why, babe
If you don't know by now
When your rooster crows at the break of dawn
Look out your window and I'll be gone
You're the reason I'm trav'lin' on
Don't think twice, it's all right
Ca ne sert à rien de rester à se demander pourquoi, mignonne
Cela n'a aucune importance.
Ca ne sert à rien de se demander pourquoi, mignonne
Si tu n'as pas encore compris.
Quand le coq s'égosille à la cassure de l'aube
Regarde par la fenêtre, je serai parti
Et c'est toi la raison de mon départ.
N'y repense plus, tout va bien.
It ain't no use in turnin' on your light, babe
That light I never knowed
An' it ain't no use in turnin' on your light, babe
I'm on the dark side of the road
Still I wish there was somethin' you would do or say
To try and make me change my mind and stay
We never did too much talkin' anyway
So don't think twice, it's all right
Ca ne sert à rien d'allumer ta lumière, mignonne
Cette lumière que je n'ai pas connu.
Ca ne sert à rien d'allumer ta lumière, mignonne
Je suis sur le côté sombre de la route.
Pourtant je voudrais que tu trouves quelque chose à dire ou faire
Pour me faire changer d'avis, et rester.
Nous n'avons jamais beaucoup discuté,
Alors n'y repense plus, tout va bien.
It ain't no use in callin' out my name, gal
Like you never did before
It ain't no use in callin' out my name, gal
I can't hear you any more
I'm a-thinkin' and a-wond'rin' all the way down the road
I once loved a woman, a child I'm told
I give her my heart but she wanted my soul
But don't think twice, it's all right
Ca ne sert à rien de crier mon nom, petite,
Comme tu ne l'as jamais fait avant.
Ca ne sert à rien de crier mon nom, petite,
Je ne peux déjà plus t'entendre.
Je pense et je m'étonne tout le long du chemin.
Naguère j'ai aimé une femme, une enfant disait-on.
Je lui ai donné mon cœur, elle voulait mon âme.
Mais n'y repense plus, tout va bien.
I'm walkin' down that long, lonesome road, babe
Where I'm bound, I can't tell
But goodbye's too good a word, gal
So I'll just say fare thee well
I ain't sayin' you treated me unkind
You could have done better but I don't mind
You just kinda wasted my precious time
But don't think twice, it's all right
Je descends cette longue route solitaire, mignonne
Vers où, je n'en sais rien.
Mais bonsoir est un mot trop bon, petite,
Alors, je dirais plutot adieu.
J'peux pas dire qu' tu n'as pas été gentille avec moi,
Tu aurais pu faire mieux, mais tant pis.
Tu m'as fait perdre mon temps, c'est tout.
Mais n'y repense pas, tout va bien.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anitaa 28/06/2008 22:19

C'est ma chanson préférée de Dylan."I'm on the dark side of the road...we never did too much talkin' anyway..."