Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On the road with Jerry...
  • On the road with Jerry...
  • : Remontons dans le temps, en pleine période des Sixties où un seul groupe semble avoir atteint le statut de légende : Grateful Dead. Jerry Garcia (disparu en 1995) personnage emblématique du groupe, guitariste hors pair vous emmène sur les traces d'une époque hors du commun...
  • Contact

WELCOME!!!

 

 

     

   
   

DE NOMBREUX CONCERTS LIVE 

 A VOTRE DISPOSITION

(vidéos) en cliquant sur :      

 

Les enregistrements LIVE

du Grateful Dead (audio)

en cliquant sur : 
      

   

LES ALBUMS

Cliquez sur les pochettes et découvrez les!!!

  

THE GRATEFUL DEAD (1967) :

undefined
ANTHEM OF THE SUN (1968):
album200-6060-copie-1.jpg
AOXOMOXOA (1969) :
undefined
LIVE/DEAD (1969)
undefined

AMERICAN BEAUTY (1970):

undefined

WORKINGMAN'S DEAD (1970):
undefinedSKULLS AND ROSES (1971):undefined
WAKE OF THE FLOOD (1973):

FROM THE MARS HOTEL (1974) :


BLUES FOR ALLAH (1975):


TERRAPIN STATION (1977) :

GO TO HEAVEN (1980):


IN THE DARK (1987):


GRATEFUL DEAD, LE FORUM
(en FR)

Image


GRATEFUL DEAD, le site
Cliquez sur :

 

 

Grateful Dead Listening Guide

Grateful Dead Listening Guide

  

QUIZZ WOODSTOCK
20 Questions...Testez-vous!!!

  ...en cliquant sur :

 

VOTRE MENU, Cliquez sur :

 

       Nombre de visiteurs :


POUR ACCEDER AUX ARTICLES, C'EST ICI:
Cliquez sur les photos de votre choix (ci-dessous) et accéder directement aux articles (par thème) du blog:

GRATEFUL DEAD & CO:

 

L'APRES GRATEFUL DEAD:



THE BEAT GENERATION:


LES FILMS 60's ET ACTUELS:



LA LITTERATURE 60's:



L'ART 60's:


SOUVENEZ-VOUS...:


GROUPES, ARTISTES 60's:


LA RELEVE ET CEUX QUI DURENT:


BOB DYLAN, ses textes traduits :


avec l'aide du site ci-dessous :
http://www.bobdylan-fr.com/


Discussion sur la notion
de "contre-culture" :

   

DISCROCK.COM

 

COURS D'HARMONICA avec Paul Lassey

 

"ON THE ROAD" - The Movie FR

On The Road - The Movie

 

THE BEAT MUSEUM

 

TOUS LES LIENS AUTOUR DE LA BEAT GENERATION,

cliquez sur :

 

LA REVOLUTION LENTE...

 

Archives

Cliquez sur ces liens :

   

...ET DECOUVREZ:

The site for Jam Band Music on the right side of the pond
  

STASH RADIO (GERMANY)

  

THE MORNING MUSIC
Toute l'actualité musicale sur :

 

"Frissons solaires d'un ange

de la désolation"

de Vince Larue

 

   

Illusory Flowers in an Empty Sky

Illusory Flowers in an Empty Sky 

Ferial

 


LE TREPONEME BLEU PALE
Treponeme bleu pale HS
 

 SEATTLE SOUND


EN MARGE 

 

Emotions électriques, le Rock Blog Libéré

kurt-cobain-1993-photo

  

1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 19:00

"Nous sommes rentrés à Pensemort à pied, en nous donnant la main. Les mains c'est très gentil, surtout quand elles reviennent de faire l'amour..."

Cette phrase prise dans le livre de Richard Brautigan La pêche à la truite en Amérique", un beau bouquin tranquillement fou dans lequel, comme son titre l'indique il y a beaucoup de sucre de pastèque, de truites qui en savent long, de types sympas et plein d'autres choses tendres encore". Guy Vidal, Pilote
Il ne s'agit nullement d'un guide pour pêcheurs mais plutôt d'une parodie de ce type d'ouvrage, écrite par un esprit farfelu. Aucun fil directeur donc sinon, au détour d'une page, l'éclat fugace d'une truite entr'aperçue.

Brautigan partage avec Walt Whitman et H. D. Thoreau le mépris de la grande ville et du mode de vie américain. Il aime l'errance sans but. Ce livre se situe aux antipodes des valeurs traditionnelles de l'Amérique bien - pensante des années 60.



Deux récits magiques, une mosaïque d'anecdotes courtes, où nous allons de surprise en surprise. Brautigan nous propose ainsi son univers où tout est possible grâce aux deux formules que sont "le sucre de pastèque" et "la pêche à la truite en Amérique". Un livre qu'il faut lire car il ne peut se raconter, un grand bain de pure poésie.


Présentation de l'éditeur
Dans l'univers de Richard Brautigan, on croise des tigres excellents en arithmétique, des truites chaleureuses et toujours de bon conseil, tandis que les carottes et les rutabagas ont leurs statues en place publique... Si la cocasserie de celui qui traversa la littérature américaine tel un météore est sans limites le plus fabuleux ici est cette écriture, un véritable monument de douceur qui, sous une enveloppe sauvage et naïve, ne déroule rien qu'une profonde métaphysique de la tendresse humaine.



Biographie de l'auteur

Né à Tacoma, Washington en 1935
Décédé à Bolinas, Californie le 25 octobre 1984

 Issu d'une famille ouvrière, Richard Brautigan grandit dans l'Oregon, où il vit avec sa mère et plusieurs beaux-pères. Vivant dans la précarité, il n'a pas toujours de quoi manger. En 1955, il jette une pierre dans la vitre d'un poste de police, pour être emprisonné et nourri. Au lieu de ça, il est arrêté puis envoyé à l'hôpital pour être traité par électrochocs. L'année suivante, il déménage à San Francisco et épouse Virginia Dionne Adler en 1957. Dans les années 1960, Richard Brautigan participe au mouvement Beat Generation, mais reste en marge. Las d'être considéré comme passé de mode, il part en France et au Japon, où il espère être reconnu comme un véritable écrivain, en signant notamment 'Le Général sudiste de Big Sur', au succès mitigé ou 'Sucre de pastèque'.

Il lui faut attendre la publication de 'La Pêche à la truite en Amérique' en 1967 pour être considéré comme le meilleur représentant de la contre-culture émergente. ll devient alors le symbole de toute une génération, celle des Beatles et de Grateful Dead.
Les
livres s'enchaînent, avec plus ou moins de succès : 'La Vengeance de la pelouse' (1970), 'Le Monstre des Hawkline' (1974) ou 'Tokyo Montana express' en 1980. Deux ans plus tard, il publie son dernier livre : 'So, the Wind won' t Blow it All Away' (' Mémoires sauvées du vent'). Torturé depuis toujours, l'écrivain se donne la mort en 1984. Son corps est retrouvé le 25 octobre, plusieurs semaines après son décès.


Cali et Mathias de Dyonisos lisent quelques écrits de Richard Brautigan :


 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Member Walter 27/09/2009 02:32


Bravo
Assez rare de lire des choses sur ce grand écrivain.
Normal il l'est tellement... rare.