Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On the road with Jerry...
  • On the road with Jerry...
  • : Remontons dans le temps, en pleine période des Sixties où un seul groupe semble avoir atteint le statut de légende : Grateful Dead. Jerry Garcia (disparu en 1995) personnage emblématique du groupe, guitariste hors pair vous emmène sur les traces d'une époque hors du commun...
  • Contact

WELCOME!!!

 

 

     

   
   

DE NOMBREUX CONCERTS LIVE 

 A VOTRE DISPOSITION

(vidéos) en cliquant sur :      

 

Les enregistrements LIVE

du Grateful Dead (audio)

en cliquant sur : 
      

   

LES ALBUMS

Cliquez sur les pochettes et découvrez les!!!

  

THE GRATEFUL DEAD (1967) :

undefined
ANTHEM OF THE SUN (1968):
album200-6060-copie-1.jpg
AOXOMOXOA (1969) :
undefined
LIVE/DEAD (1969)
undefined

AMERICAN BEAUTY (1970):

undefined

WORKINGMAN'S DEAD (1970):
undefinedSKULLS AND ROSES (1971):undefined
WAKE OF THE FLOOD (1973):

FROM THE MARS HOTEL (1974) :


BLUES FOR ALLAH (1975):


TERRAPIN STATION (1977) :

GO TO HEAVEN (1980):


IN THE DARK (1987):


GRATEFUL DEAD, LE FORUM
(en FR)

Image


GRATEFUL DEAD, le site
Cliquez sur :

 

 

Grateful Dead Listening Guide

Grateful Dead Listening Guide

  

QUIZZ WOODSTOCK
20 Questions...Testez-vous!!!

  ...en cliquant sur :

 

VOTRE MENU, Cliquez sur :

 

       Nombre de visiteurs :


POUR ACCEDER AUX ARTICLES, C'EST ICI:
Cliquez sur les photos de votre choix (ci-dessous) et accéder directement aux articles (par thème) du blog:

GRATEFUL DEAD & CO:

 

L'APRES GRATEFUL DEAD:



THE BEAT GENERATION:


LES FILMS 60's ET ACTUELS:



LA LITTERATURE 60's:



L'ART 60's:


SOUVENEZ-VOUS...:


GROUPES, ARTISTES 60's:


LA RELEVE ET CEUX QUI DURENT:


BOB DYLAN, ses textes traduits :


avec l'aide du site ci-dessous :
http://www.bobdylan-fr.com/


Discussion sur la notion
de "contre-culture" :

   

DISCROCK.COM

 

COURS D'HARMONICA avec Paul Lassey

 

"ON THE ROAD" - The Movie FR

On The Road - The Movie

 

THE BEAT MUSEUM

 

TOUS LES LIENS AUTOUR DE LA BEAT GENERATION,

cliquez sur :

 

LA REVOLUTION LENTE...

 

Archives

Cliquez sur ces liens :

   

...ET DECOUVREZ:

The site for Jam Band Music on the right side of the pond
  

STASH RADIO (GERMANY)

  

THE MORNING MUSIC
Toute l'actualité musicale sur :

 

"Frissons solaires d'un ange

de la désolation"

de Vince Larue

 

   

Illusory Flowers in an Empty Sky

Illusory Flowers in an Empty Sky 

Ferial

 


LE TREPONEME BLEU PALE
Treponeme bleu pale HS
 

 SEATTLE SOUND


EN MARGE 

 

Emotions électriques, le Rock Blog Libéré

kurt-cobain-1993-photo

  

4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 09:32

JUST LIKE A WOMAN
ALBUM : "BLONDE ON BLONDE". - 1965


Superficialité, faiblesse, hypocrisie, pleurnicherie... Si l'on a connu Dylan plus subtil pour étaler sa rancœur contre les femmes, c'est qu'il faut y voir là bien plus qu'un texte misogyne comme beaucoup de féministes ont pu hâtivement le déplorer. Cette chanson est écrite alors que la contre-culture, dont Dylan lui-même est un des symboles, fait naître un mouvement de grande ampleur qui est celui de la libération féministe.
Comme à l'accoutumée, Dylan aime jouer avec l'ironie et prendre les opinions à contre-pied en étant équivoque. Mais plus qu'un catalogue d'insultes, il faut voir ici les thèmes de l'arrogance des phallocrates (just like a woman), de l'immaturité de la femme (she breaks just like a little girl) et par extension celui des rapports conflictuels et de l'incompréhension entre les hommes et les femmes.
Autant de thèmes qui connaîtront un développement dans un album comme
Blood On The Tracks. Beaucoup pense qu'Edie Sedgwick, égérie d'Andy Warhol, est celle à qui Dylan s'adresse. Sa volonté de fréquenter les milieux artistiques afin de faire parti du "sérail" peut effectivement expliquer un texte aussi acide que l'on pourrait dans ce cas rapprocher d'un "Positively Fourth Street". Edie Sedgwick est d'ailleurs en photo à l'intérieur de la pochette du 33 tours de Blonde On Blonde.



Just Like A Woman

Tout comme une femme

Nobody feels any pain
Tonight as I stand inside the rain
Ev'rybody knows
That Baby's got new clothes
But lately I see her ribbons and her bows
Have fallen from her curls.
She takes just like a woman, yes, she does
She makes love just like a woman, yes, she does
And she aches just like a woman
But she breaks just like a little girl.
Personne ne ressent la moindre douleur
Ce soir tandis que je suis sous la pluie
Tout le monde sait
Que Baby a des vêtements neufs
Mais récemment j'ai vu que ses rubans et ses nœuds
Sont tombés de ses boucles.
Elle prend comme une femme, oui, c'est ça
Elle fait l'amour comme une femme, oui, c'est ça
Et elle souffre comme une femme
Mais elle rompt comme une petite fille.
Queen Mary, she's my friend
Yes, I believe I'll go see her again
Nobody has to guess
That Baby can't be blessed
Till she sees finally that she's like all the rest
With her fog, her amphetamine and her pearls.
She takes just like a woman, yes, she does
She makes love just like a woman, yes, she does
And she aches just like a woman
But she breaks just like a little girl.
La Reine Marie est mon amie
Oui je pense que j'irai la revoir
Personne ne doit croire
Que Baby ne peut être bénie
Jusqu'à ce qu'elle voit finalement qu'elle est comme tous les autres
Avec sa brume, ses amphétamines et ses perles.
Elle prend comme une femme, oui, c'est ça
Elle fait l'amour comme une femme, oui, c'est ça
Et elle souffre comme une femme
Mais elle rompt comme une petite fille.
It was raining from the first
And I was dying there of thirst
So I came in here
And your long-time curse hurts
But what's worse
Is this pain in here
I can't stay in here
Ain't it clear that--
Il pleuvait depuis le début
Et moi je mourais de soif là-bas
Alors je suis entré ici
Et ton ancienne malédiction fait encore mal
Mais ce qui est pire
C'est cette douleur ici
Je ne peux rester ici
N'est-il pas clair que…
 I just can't fit
Yes, I believe it's time for us to quit
When we meet again
Introduced as friends
Please don't let on that you knew me when
I was hungry and it was your world.
Ah, you fake just like a woman, yes, you do
You make love just like a woman, yes, you do
Then you ache just like a woman
But you break just like a little girl.
Je ne suis simplement pas à ma place
Oui je crois qu'il est temps pour nous de nous séparer
Quand nous nous reverrons
Présentés comme des amis
Je t'en prie ne dévoile pas que tu me connaissais quand
J'avais faim et que c'était ton monde.
Oh, tu fais semblant comme une femme, oui, c'est ça
Tu fais l'amour comme une femme, oui, c'est ça
Puis tu souffres comme une femme
Mais tu rompts comme une petite fille.
Traduction de Christophe Veyrat, notes de Laurent Carluccio


Edie Sedgwick & Andy Warhol (ci-dessous
):





Partager cet article

Repost 0

commentaires