Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On the road with Jerry...
  • On the road with Jerry...
  • : Remontons dans le temps, en pleine période des Sixties où un seul groupe semble avoir atteint le statut de légende : Grateful Dead. Jerry Garcia (disparu en 1995) personnage emblématique du groupe, guitariste hors pair vous emmène sur les traces d'une époque hors du commun...
  • Contact

WELCOME!!!

 

 

     

   
   

DE NOMBREUX CONCERTS LIVE 

 A VOTRE DISPOSITION

(vidéos) en cliquant sur :      

 

Les enregistrements LIVE

du Grateful Dead (audio)

en cliquant sur : 
      

   

LES ALBUMS

Cliquez sur les pochettes et découvrez les!!!

  

THE GRATEFUL DEAD (1967) :

undefined
ANTHEM OF THE SUN (1968):
album200-6060-copie-1.jpg
AOXOMOXOA (1969) :
undefined
LIVE/DEAD (1969)
undefined

AMERICAN BEAUTY (1970):

undefined

WORKINGMAN'S DEAD (1970):
undefinedSKULLS AND ROSES (1971):undefined
WAKE OF THE FLOOD (1973):

FROM THE MARS HOTEL (1974) :


BLUES FOR ALLAH (1975):


TERRAPIN STATION (1977) :

GO TO HEAVEN (1980):


IN THE DARK (1987):


GRATEFUL DEAD, LE FORUM
(en FR)

Image


GRATEFUL DEAD, le site
Cliquez sur :

 

 

Grateful Dead Listening Guide

Grateful Dead Listening Guide

  

QUIZZ WOODSTOCK
20 Questions...Testez-vous!!!

  ...en cliquant sur :

 

VOTRE MENU, Cliquez sur :

 

       Nombre de visiteurs :


POUR ACCEDER AUX ARTICLES, C'EST ICI:
Cliquez sur les photos de votre choix (ci-dessous) et accéder directement aux articles (par thème) du blog:

GRATEFUL DEAD & CO:

 

L'APRES GRATEFUL DEAD:



THE BEAT GENERATION:


LES FILMS 60's ET ACTUELS:



LA LITTERATURE 60's:



L'ART 60's:


SOUVENEZ-VOUS...:


GROUPES, ARTISTES 60's:


LA RELEVE ET CEUX QUI DURENT:


BOB DYLAN, ses textes traduits :


avec l'aide du site ci-dessous :
http://www.bobdylan-fr.com/


Discussion sur la notion
de "contre-culture" :

   

DISCROCK.COM

 

COURS D'HARMONICA avec Paul Lassey

 

"ON THE ROAD" - The Movie FR

On The Road - The Movie

 

THE BEAT MUSEUM

 

TOUS LES LIENS AUTOUR DE LA BEAT GENERATION,

cliquez sur :

 

LA REVOLUTION LENTE...

 

Archives

Cliquez sur ces liens :

   

...ET DECOUVREZ:

The site for Jam Band Music on the right side of the pond
  

STASH RADIO (GERMANY)

  

THE MORNING MUSIC
Toute l'actualité musicale sur :

 

"Frissons solaires d'un ange

de la désolation"

de Vince Larue

 

   

Illusory Flowers in an Empty Sky

Illusory Flowers in an Empty Sky 

Ferial

 


LE TREPONEME BLEU PALE
Treponeme bleu pale HS
 

 SEATTLE SOUND


EN MARGE 

 

Emotions électriques, le Rock Blog Libéré

kurt-cobain-1993-photo

  

27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 11:28

Peut-être connaissez vous cet artiste américain de country, né en 1912 et décédé en 1967, ou pas du tout...?

 Mais avant de lire sa biographie dans cet article, en introduction : une citation et une anecdote le concernant, afin que vous vous rendiez compte à quel point cet artiste chanteur, guitariste et surtout compositeur, était l'un des premiers grands hommes contestataires du monde de la musique de l'époque, engagés ...anti-guerre, anti fascistes et surtout anti cons...et c'est pas pour rien si de nombreux artistes...encore actuellement le vénèrent, le citent ou suivent la même voie que lui...Bob Dylan le citant à maintes reprises comme celui qui a lui ouverts les voies de la protestation ("Song To Woody" de Bob Dylan vous attend à la fin de cet article). Ce dernier, d'ailleurs lui a rendu visite sur son lit de mort et... dit de lui qu'il était son idole. Woody Guthrie, l'ayant énormément influencé dans ses chansons contestataires...

...y a eu un avant Bob Dylan, un avant Neil Young, un avant Joan Baez, un avant Bruce Sprinsteen...et il s'appelait Woody Guthrie...


Voici donc, en introduction, une citation de l'artiste et une anecdote le concernant...

"Cette chanson est copyrightée aux Etats-Unis, sous le Sceau #154085, pour une période de 28 ans, et quiconque sera pris en train de la chanter sans notre permission, sera considéré comme un bon ami, parce qu'on en a rien à fiche. Publiez la. Ecrivez la. Chantez la. Même à la Tyrolienne. Dansez avec. Nous l'avons écrite, c'est tout ce qu'on voulait faire."

Sur sa guitare, Woody Guthrie avait inscit le slogan "This machine kills fascists" ("Cette machine tue les fascistes" visible sur la photo ci-dessus). Une façon pour lui de diffuser son message de lutte au fil de ses pérégrinations...

Si vous désirez lire les vidéos de cet article ou écouter le morceau "Song to Woody" de Bob Dylan à la fin de cet article, veuillez stopper cette playlist en cours :




Sa biographie

Woody Guthrie était destiné à mêler intimement la politique à son oeuvre musicale, sans doute la folk la plus importante de la première moitié du 20e siècle. Woody quitte son Oklahoma natal (il voit le jour en 1912) pour le Texas à l’âge de 19 ans.

Il y rencontre sa première femme, Mary Jennings, qui lui donne trois enfants et gagne de l’argent comme musicien de rue ou en jouant de petits concerts. En 1935, tandis que les grandes tempêtes de poussières du Dust Bowl gagnent le Texas, il quitte l’Etat et sa famille pour suivre les émigrés d’Oklahoma (les Oakies) vers la Californie.

 La pauvreté des émigrants le touche profondément et beaucoup de ses chansons parlent alors des difficiles conditions de vie des travailleurs. Très engagé à gauche, il se syndique et montre à plusieurs reprises sa sympathie aux communistes (une sympathie très partagée par les chanteurs folks du début de siècle).


A la fin des années 30, sa popularité s’affirme à Los Angeles et ses passages radios deviennent fréquents. Il commence à écrire des protest songs et déménage pour New York City, où il est accueilli à bras ouvert par les communautés de gauche et de folk.
Il y enregistre une longue interview illustrée de chansons pour la Bibliothèque du Congrès, ainsi que son premier véritable album, Dust Bowl Ballads.

 Sa légende commence réellement dans les années 40, avec l’un de ses nombreux classiques, « This Land is Your Land », écrite en février 1940 en opposition à « God Bless America », l’hymne des Etats-Unis, qu’il trouve irréaliste et complaisante.




"This Land is Your Land" de Woody Guthrie

 
 
This land is your land, this land is my land
From California to the New York Island
From the Redwood Forest to the Gulf Stream waters
This land was made for you and me.
As I went walking that ribbon of highway
I saw above me that endless skyway
I saw below me that golden valley
This land was made for you and me.
I roamed and I rambled and I followed my footsteps
To the sparkling sands of her diamond deserts
While All around me a voice was sounding
Saying this land was made for you and me.
The sun came shining, and I was strolling
And the wheat fields waving and the dust clouds rolling
As the fog was lifting, A voice was chanting,
This land was made for you and me.
This land is your land, this land is my land
From California to the New York Island
From the Redwood Forest to the Gulf Stream waters
This land was made for you and me. 


 En 1941, il rejoint les protestataires Almanac Singers dans leur tournée à travers le pays et écrit de nombreuses chansons anti-guerre. A l’entrée des Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale, il commence à écrire des chansons anti-fascistes, inscrivant sur sa guitare « Cette machine tue les fascistes ».

Il se remarie au sortir de la guerre avec Marjorie Mazia, il en aura quatre enfants, dont Arlo Guthrie, qui suivra avec un joli succès les traces de son père. Il écrit pendant quelques temps de la musique pour enfants, mais...

... en 1948, le crash d’un avion ramenant 28 fermiers Mexicains vers leur pays lui inspire le poème « Deportee (plane wreck at Los Gatos) », qui sera bientôt repris par ses enfants spirituels :
Bob Dylan, The Byrds, Joan Baez, Cisco Houston, Judy Collins ou encore Dolly Parton. Et Arlo Guthrie.


Woody_Guthrie.jpg woody g image by crouchingferretA la fin des années 40, la santé de Guthrie se détériore, son comportement se fait erratique. Il quitte sa famille pour retourner en Californie, où il se marrie pour la troisième fois et a un autre enfant avant de revenir à New York. Il reçoit de nombreux diagnostiques (allant de l’alcoolisme à la schizophrénie) avant qu’on lui découvre une chorée de Huntington, une maladie génétique qui avait causé la mort de sa mère. Woody est hospitalisé dans trois établissements successifs pendant plusieurs années, se faisant visiter par les artistes qu’il a inspiré, et meurt finalement en 1966 au Centre des maladies mentales de Creedmor, dans le Queens, sans avoir pu constater le nouvel intérêt apporté à son œuvre durant le revival folk des années 60.






"Deportee (plane wreck at Los Gatos)"

Reprise de Bob Dylan et de Joan Baez sur scène :
 



The crops are all in
And the peaches are rotting
The oranges are stacked
In their Creosote dumps
They're flying them back
To that Mexico border
To pay all their wages
To wade back again

Chorus
Goodbye to you Juan, goodbye Rosalita
Adios mis amigos, Jesus and Maria
You won't have a name
When you ride the big airplane
All they will call you
Will be deportee

My father's own father
He waded that river
They took all the money
He made in his life
My brothers and sisters
Come working the fruit trees
And they rode on the trucks
'Til they took down and died

Chorus

Somos ilegales (Well some are illegal)
Y mal recibidos (And some are not wanted)
Se a caba el contrato (our work contracts out)
Y de alli a caminar (And we've got to move on)
Six hundred miles
To that Mexico border
They chase us like outlaws
Like rustlers, like thieves

Chorus

We died in your hills
And we died in your deserts
We died in your valleys
We died on your plains
We died 'neath your trees
And we died in your bushes
Both sides of that river
We died just the same

The sky plane caught fire
Over Los Gatos Canyon
Like a fireball of lightning
And shook all our hills
Who are all those friends
All scattered like dry leaves
The radio says
They are just deportees

Chorus

Is this the best way
We can grow our best orchards?
Is this the best way
We can grow our good fruit?
To fall like dry leaves
And rot on my topsoil
And beknown by no name
Except deportee

Chorus



SONG TO WOODY (1961)
ALBUM : "BOB DYLAN" - 1962



La première chanson de Dylan à devenir célèbre !
Il écrivit cette élégie en février 1961, après sa triste rencontre avec Woody Guthrie mourant de la chorée de Huntington au Brooklyn State Hospital. La mélodie folk est une variante d'un air traditionnel déjà utilisé par Guthrie. C'est peut-être le choc ressenti par Bob devant la diminution de son idole qui accentua sa préoccupation de la mort dans son premier album. La chanson "Song to Woody" est construite aux trois-quarts avec la grâce d'une douce valse. La voix est sensuelle et le jeu de guitare est d'une transparente simplicité.





 

 

SONG TO WOODY CHANSON POUR WOODY
I'm out here a thousand miles from my home,
Walking a road other men have gone down.
I'm seeing your world of people and things,
Your paupers and peasants and princes and kings.
Je suis perdu ici à un millier de bornes de chez moi,
Je marche sur une route que d'autres hommes ont foulée.
Je vois ton monde de gens et de choses,
Tes pauvres, tes paysans, tes princes, tes rois.
Hey, hey Woody Guthrie, I wrote you a song,
About a funny old world that’s a coming along,
Seems sick and it’s hungry, it's tired and it's torn
It looks like it's a dying and it's hardly been born.
Hé, Woody Guthrie, je t'ai écrit une chanson,
Sur un drôle de vieux monde qui suit son chemin.
Il a l'air malade, il est affamé, fatigué, déchiré,
On dirait qu'il se meurt, mais il vient à peine de naître.
Hey, Woody Guthrie, but I know that you know,
All the things that I'm saying, and many times more,
I'm a singing you the song, but I can't sing enough,
Cause there's not many men
That done the things that you've done.
Hé, Woody, mais je sais que tu connais,
Toutes les choses que je dis, et cent fois mieux que moi,
Je te chante cette chanson, mais je ne chanterai jamais assez,
Car ils sont peu nombreux les hommes
A avoir fait ce que tu as fait.
Here is to Cisco and Sonny and Leadbelly too,
And to all the good people that traveled with you,
Here is to the hearts and the hands of the men,
That come with the dust and are gone with the wind.
C'est pour Cisco et Sonny et aussi Leadbelly,
Et pour tous ces braves gens qui voyagèrent avec toi,
C'est pour le cœur et les mains des hommes
Qui sont venus avec la poussière, et sont partis avec le vent.
I'm leaving tomorrow, but I could leave today,
Somewhere down the road someday.
The very last thing that I'd want to do
Is to say I've been hitting some hard traveling too.
Je partirai demain, mais je pourrais partir aujourd'hui,
Quelque part sur la route, peu importe quand.
La toute dernière chose que je voudrais faire,
C'est te dire : "J'ai, moi aussi, fait un dur voyage".
Notes & traduction de P.Mercy

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicole 10/09/2009 16:21

beau voyage , merci

pier paolo 09/09/2009 10:16

j'avais oublié de copier le lien, le voici :http://www.telerama.fr/musique/woody-guthrie-dans-la-poussiere-de-pampa-texas,45645.php

pier paolo 09/09/2009 10:15

bonjour,je me permets de vous envoyer cet excellent lien sur woody guthrie avec de très belles photos de sa maison d'enfance et du lieu de sa naissance, les images parlent d'elles-mêmes

Tonton 04/09/2009 11:28

Hola Nicole!!! Que tal? Bienvenue à toi!!! Merci pour tes coms, tu peux me mettre en lien sur ton blog, c'est très gentil!!! Si t'aimes Bob Dylan, tu vas être servie ici même si je ne suis pas souvent très tendre avec lui!!!Bonne visite!!!

Nicole 04/09/2009 11:07

Bonjour , encore moi j'aie toujours aimé Bob Dylan et tout les artistes que vous mettez dans votre blog ; je vous meten lien sur mon blog          It's possible , thank's for a com