Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On the road with Jerry...
  • On the road with Jerry...
  • : Remontons dans le temps, en pleine période des Sixties où un seul groupe semble avoir atteint le statut de légende : Grateful Dead. Jerry Garcia (disparu en 1995) personnage emblématique du groupe, guitariste hors pair vous emmène sur les traces d'une époque hors du commun...
  • Contact

WELCOME!!!

 

 

     

   
   

DE NOMBREUX CONCERTS LIVE 

 A VOTRE DISPOSITION

(vidéos) en cliquant sur :      

 

Les enregistrements LIVE

du Grateful Dead (audio)

en cliquant sur : 
      

   

LES ALBUMS

Cliquez sur les pochettes et découvrez les!!!

  

THE GRATEFUL DEAD (1967) :

undefined
ANTHEM OF THE SUN (1968):
album200-6060-copie-1.jpg
AOXOMOXOA (1969) :
undefined
LIVE/DEAD (1969)
undefined

AMERICAN BEAUTY (1970):

undefined

WORKINGMAN'S DEAD (1970):
undefinedSKULLS AND ROSES (1971):undefined
WAKE OF THE FLOOD (1973):

FROM THE MARS HOTEL (1974) :


BLUES FOR ALLAH (1975):


TERRAPIN STATION (1977) :

GO TO HEAVEN (1980):


IN THE DARK (1987):


GRATEFUL DEAD, LE FORUM
(en FR)

Image


GRATEFUL DEAD, le site
Cliquez sur :

 

 

Grateful Dead Listening Guide

Grateful Dead Listening Guide

  

QUIZZ WOODSTOCK
20 Questions...Testez-vous!!!

  ...en cliquant sur :

 

VOTRE MENU, Cliquez sur :

 

       Nombre de visiteurs :


POUR ACCEDER AUX ARTICLES, C'EST ICI:
Cliquez sur les photos de votre choix (ci-dessous) et accéder directement aux articles (par thème) du blog:

GRATEFUL DEAD & CO:

 

L'APRES GRATEFUL DEAD:



THE BEAT GENERATION:


LES FILMS 60's ET ACTUELS:



LA LITTERATURE 60's:



L'ART 60's:


SOUVENEZ-VOUS...:


GROUPES, ARTISTES 60's:


LA RELEVE ET CEUX QUI DURENT:


BOB DYLAN, ses textes traduits :


avec l'aide du site ci-dessous :
http://www.bobdylan-fr.com/


Discussion sur la notion
de "contre-culture" :

   

DISCROCK.COM

 

COURS D'HARMONICA avec Paul Lassey

 

"ON THE ROAD" - The Movie FR

On The Road - The Movie

 

THE BEAT MUSEUM

 

TOUS LES LIENS AUTOUR DE LA BEAT GENERATION,

cliquez sur :

 

LA REVOLUTION LENTE...

 

Archives

Cliquez sur ces liens :

   

...ET DECOUVREZ:

The site for Jam Band Music on the right side of the pond
  

STASH RADIO (GERMANY)

  

THE MORNING MUSIC
Toute l'actualité musicale sur :

 

"Frissons solaires d'un ange

de la désolation"

de Vince Larue

 

   

Illusory Flowers in an Empty Sky

Illusory Flowers in an Empty Sky 

Ferial

 


LE TREPONEME BLEU PALE
Treponeme bleu pale HS
 

 SEATTLE SOUND


EN MARGE 

 

Emotions électriques, le Rock Blog Libéré

kurt-cobain-1993-photo

  

2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 16:50

Hola todos!!!

Si vous avez bien répondu à une des questions posées la dernière fois sur ce blog concernant l'instrument le plus vendu au monde (en quantité), et bien en effet il s'agissait de l'harmonica. Comme promis nous allons ensemble découvrir cet instrument et bien sûr apprendre à en jouer grâce à Mr Paul Lassey, harmoniciste. Si vous vous demandez pourquoi l'harmonica et pas un autre joujou tel que la guitare ou autres, eh bien c'est parce qu'on m'en a offert un y a pas si longtemps que ça!!! Alors je m'y mets petit à petit et j'ai découvert un site intéressant avec quelques vidéos, partitions et differentes techniques d'apprentissage très sympathiques!!! Alors si vous en avez un en votre possession (un diatonique en C/do) et que vous désirez apprendre à en jouer et en savoir un peu plus sur cet instrument, c'est parti...

 

Malgré la connaissance réduite du grand public pour cet instrument, il semblerait que l'harmonica soit en quantité l'instrument le plus vendu au monde de nos jours.

Evidemment il faut admettre que si la plupart des gens ont déjà vu un harmonica, il garde le statut de jouet sans grand intérêt musical aux yeux de beaucoup. Curieusement, l'harmonica est mieux considéré hors de l'Europe que sur le vieux continent où il a été créé. Aux USA bien sûr avec le blues, mais également au Japon et dans bon nombre de pays d'Asie où on trouve des orchestres entiers d'harmonicas interprétant les oeuvres du répertoire classique. En outre il ne faut pas oublier qu'un harmoniciste jouant de l'harmonica diatonique en possède en général plusieurs (idéalement au moins 12, une pour chaque tonalité, sans compter le fait de pouvoir vouloir des harmonicas spéciaux, comme plus graves ou plus aigus par exemple) et que, contrairement à la plupart des autres instruments qui peuvent se garder à vie, l'harmonica s'use et doit être changé. En effet, il peut s'abîmer assez facilement et le faible prix de la plupart des modèles fait que beaucoup d'harmonicistes préféreront racheter un harmonica neuf plutôt que de se fatiguer à changer des lamelles (les fameuses anches) cassées.


1ère vidéo : Apprivoisez votre harmonica!!!
Paul Lassey sera notre professeur...



L'harmonica diatonique est l'harmonica originel et traditionnel.

L'appellation diatonique lui a été signifiée par le fait qu'un tel instrument comporte uniquement les notes de la gamme diatonique. Ainsi sur un harmonica diatonique 10 trous en do par exemple ne peut-on trouver de base que les 7 notes do, , mi, fa, sol, la et si réparties sur 3 octaves (mais pas forcément à chacunes de ces octaves). Cela explique qu'il existe au moins 12 accordages différents (un par degré d'une gamme chromatique dans le système musical occidental). Cette limitation a trouvé des solutions dans la création de l'harmonica chromatique (comportant donc toutes les notes), mais également dans la découverte de nombreuses techniques de manipulation du souffle pour obtenir les notes manquantes.


2ème vidéo : Se déplacer sur votre harmonica



Altérations

En plus des 19 notes disponibles sur l'harmonica diatonique 10 trous, les joueurs peuvent jouer d'autres notes en ajustant leur embouchure et en forçant le peigne à résonner à une note différente. On peut y arriver en relâchant et coordonnant les muscles de la gorge, de la bouche et des lèvres. Cette technique est appelée "altérations" ("bending" en anglais). Par les altérations, on peut atteindre toutes les notes de la gamme majeure. L'altération crée aussi l'effet de glissando caractéristique de nombreux harmonicistes de blues et de country. Sur une guitare, un bend se fait vers le haut. Sur un harmonica, cela se fait vers le bas. Les altérations sont essentielles dans la pratique du jeu d'harmonica blues et rock à cause des sons mélancoliques que l'instrument peut produire. Le fameux "gémissement" sur l'harmonica blues requiert typiquement les altérations.

La physique des altérations est assez complexe, mais peut se résumer à ceci : un joueur peut altérer la note du peigne aigu vers la note du peigne grave dans n'importe quel trou. En d'autres termes, dans les trous 1 à 6 les notes aspirées peuvent être altérées, et dans les trous 7 à 10 les notes soufflées peuvent être altérées. Le trou 3 permet le plus grand écart : l'altération s'étend sur un ton et demi; sur un harmonica en do par exemple, il est ainsi possible de descendre continuement la note aspirée d'un si jusqu’à un sol.



Voici les notes qu'on peut obtenir sur un harmonica diatonique accordé en do avec les bendings :

Notes altérées sur un harmonica diatonique en C (do)
notes soufflées altérées de 1 ton                   si♭
1/2 ton               mi♭ sol♭ si
normales do mi sol do mi sol do mi sol do
numéro du trou 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
notes aspirées normales sol si fa la si fa la
altérées de 1/2 ton ré♭ sol♭ si♭ ré♭   la♭        
1 ton   fa la              
1 ton 1/2     la♭              

 

 Quelques points à noter au sujet des altérations:

  • Une altération bien maîtrisée peut être continue. Par conséquent on obtient en réalité une infinité de note entre la note aigu et la note grave puisqu'on peut arriver à sortir toutes les nuances entre ces notes. Evidemment dans le système occidental, on se limite en parlant des notes par demi-tons, mais l'harmonica (comme d'autres instruments) est capable de plus de nuance. L'imprécision des notes qui peut en résulter est parfois recherché par des musiciens désirant un son plus sauvage, sale...
  • Une conséquence du point précédent est que concrêtement, on peut descendre quasiment au niveau de la note grave, quoiqu'on ne peut l'atteindre. Cependant une altération a un son particulier et assez riche qui perd en stabilité en descendant. Ainsi il faut une bonne maîtrise et savoir ce que l'on fait pour rendre bien une altération forcée.
  • Les altérations soufflées (aigues) ont davantage tendance à "sauter", c’est-à-dire qu'il est plus difficile d'effectuer une descente continue de tonalité.
  • Certains trous ne sont pas altérables dans l'accordage Richter, à savoir le 5 aspiré et le 7 soufflé. Cependant en réalité, la note aigue peut être descendue par altération mais on n'obtiendra pas une note juste puisqu'on ne pourra même pas descendre un demi-ton sous la note. Cela est donc fait uniquement pour l'effet d'altération. 

Les altérations aspirées


LE SITE DES COURS D'HARMONICA DE PAUL LASSEY :
Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder au site :




Etes-vous incollable sur le festival de Woodstock???
20 questions vous attendent, cliquez : 
ICI

Découvrez "On the road with Jerry..." un blog consacré à la contre culture des années 60/70!!!...cinéma, littérature, Beat Generation, art, événements qui ont marqué cette époque...contestations, revendications...le tout en musique!!! Soyez les bienvenus et remontons dans le temps à la recherche de cet état d'esprit qui manque cruellement à notre société actuelle...

Cliquez sur :

On the road with Jerry...

 


OU
Rendez-vous sur :
http://jerryroad.over-blog.com

Laissez-y des commentaires, des réactions...rejoignez la communauté "On the road..." et retrouvez l'atmosphère de l'époque!!!
Cliquez sur l'image ci-dessous afin de rejoindre la communauté :


 

undefined




 

Repost 0
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 18:40
Une collection originale sur l'art psychédélique annotée et représentant des artistes parmi lesquels les plus grands noms du rock and roll vient d'être vendu hier aux enchères pour la bagatelle... de 795.000 $.

Des peintures, des dessins à l'encre ou en couleur de Grateful Dead, Jimi Hendrix, the Doors et j'en passe, tirés de la collection de Peter Golding, étaient donc mis en vente par la maison Bonhams, située à New York.

164 autres objets incluant des artworks, ou des couvertures originales d'albums étaient également mis en vente. Une autre belle réussite est allée à un poster du Without a Net tour, de Grateful Dead pour 114.000 $, quoiqu'on l'attendait à un prix entre 125 et 175.000 $.

Pour mieux le situer, Golding est l'inventeur officiel du jean déchiré, qui s'est lancé dans la collection après avoir récupéré une affiche en 1967, lors d'un happening dans le Hyde Park de Londres. Au fil du temps, le collectionneur a constitué son stock et prêta des éléments au Whitney Museum of American Art, en 2007, pour l'exposition Summer of Love.

C'est « la dimension culturelle » qui l'avait tout d'abord attiré. « C'est de l'art urbain, purement contemporain. Et maintenant, c'est considéré comme de l'art à part entière », se réjouit-il. Normal...

Rédigé par Clément S., le jeudi 15 mai 2008 à 11h40
Repost 0
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 18:54

undefined

ARCHESundefined
BANYAN TREE
undefined

BUTTERFLY STUDY
undefined 
BARNYARD VIEWBarnyard-view.jpg

 
DAWN AT THE RITZ CARLTON
Dawn-at-The-Rizt-Carlton.jpg

MOON RIVER
Mood-River-sm.jpg

 

                     NORTHERN LIGHTS
Northern-Lights.jpg

 LIZARD BOARDLizard-Board.jpg
RACE RECORD DREAM
Race-record-Dream.jpg

 

 

 

 


 

Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 18:49
undefinedÀ la charnière des années 60 / 70, l'Amérique connaît un mouvement de révolte de la génération née après-guerre, les "baby-boomers". Ils remettent en cause un système, des valeurs traditionnelles dans lesquels ils ne se retrouvent pas et bien plus encore qu'en Europe, leur révolte est radicale et flamboyante.
undefined
C'est en fait la confluence de mouvements divers, issus de la lutte contre l'apartheid et de la "beat" génération. Sur la côte ouest, ce sont les "flowers people" portés par la musique et les fumées de la marijuana, qui créent l'affiche psychédélique, ce sont les "yippies" de Abbie Hoffmann et Jerry Rubin et le procès mascarade des "huit de Chicago". Partout en Amérique une génération entière se soulève pour réclamer avec la libération sexuelle, un monde différent — Woodstock en sera le point culminant.

undefined
BRENT ROBERTSON

One World Design
Psychedelic Festival 
Bradford Graphics, Inc

A la fin des années 60 et sur une courte période, le psychédélisme, avant d'être récupéré commercialement, est le reflet d'une culture underground intimement lié au mode de vie hippie. Cet "Art Total", comme le définit en un mot Otto Wagner (Gesamtkunstwerk) se retrouve dans une production artisanale, où musique, art et littérature ont leur place.
L'univers psychédélique est un code visuel ; celui qui peut en percer les strates symboliques et lire le message à l'œil nu - ou à l'aide de drogues - devient membre de la famille underground.
En Californie, les drogues sont autorisées jusqu'en 1966, et leur influence sur la perception, qu'imitent les éclairages stroboscopiques, se retrouve dans un graphisme aux vibrations optiques colorées, parfois à la limite de la lisibilité.

undefinedRICK GRIFFIN, 1967

Pow-Wow, The Human Be-In,
14 janvier 1967
 

Imprimée pour Ron et Jay Thayland,
San Francisco, California

The "Human Be-In" est le premier grand rassemblement de hippies qui précède la vague déferlante de l'été 67, plus connue sous le nom de "Summer of Love" (L'été de l'Amour). Cet événement regroupe des milliers de jeunes à Golden Gate Park. On peut y écouter des lectures organisées par de grands poètes beatniks de la côte Ouest, de la musique interprétée par les meilleurs groupes de San Francisco (Grateful Dead, Jefferson Airplane, Big Brother & The Holding Company...) 
La liste des intervenants est impressionnante, toutes les stars de la "beat generation" ont répondu présent. Rick Griffin réalise ici sa seconde affiche. Ce dernier étant celui qui a réalisé la pochette de l'album "Aoxomoxoa" de Grateful Dead. (ci-dessous) :
 

undefined

Cliquez sur Play afin de visionner la vidéo :


Affiches psychédéliques
aux USA dans les années 70

undefined
Si dans tout le monde occidental, les jeunes se révoltent contre l'ordre établi et les manières de penser de leurs parents, le mouvement qui se développe aux Etats-Unis est d'une richesse et d'une amplitude qui n'a rien de comparable avec l'Europe. À titre d'exemple, le soulèvement de mai 68, pour important qu'il soit dans l'histoire de la société française, ne peut être comparé à la violence du mouvement américain : il faut dire qu'alors que la France est sortie de la guerre d'Algérie, les Etats-Unis entrent dans la guerre du Vietnam.
undefined

Dans le même temps, les derniers coups de boutoirs sont donnés à la ségrégation raciale encore solidement installée dans de nombreux états.
Les affrontements qui explosent sur tous les campus du pays font des centaines de morts et concernent des centaines de milliers de militants.
C'est aussi d'Amérique que souffle désormais la culture. La même année 1954 voit le premier enregistrement d'Elvis Presley et la première proclamation de Howl, texte fondateur de la poésie "beat" par Allen Ginsberg. Ainsi, de la "beat generation" naissent les hippies de la côte ouest et les yippies de Abbie Hoffmann et Jerry Rubin, tout comme des groupuscules d'extrême gauche - on peut citer les S.D.S (Students for Democratic Society).



undefinedundefinedundefinedundefined


undefinedTous se regroupent dans ce qu'on appelle "The Movement", sur fond de musiques de Dylan, des Beatles, des Stones qui envahissent l'Amérique en 1964 et dans les fumées de marijuana, les vapeurs de LSD qu'on vient à peine d'interdire, avec pour points culminants les émeutes de la contre-convention de Chigago en 1968 et le gigantesque concert de Woodstock en août 1969.

Cette véritable révolution politique et culturelle correspond à un âge d'or du "poster", cette version non commerciale de l'affiche qui envahit les chambres d'étudiants mais aussi les murs. Là aussi, c'est une nouvelle génération qui s'exprime que ce soit dans le bric-à-brac psychédélique des "aquarian age posters" de la côte ouest signés Moscoso, Mouse, Kelley et autres Sheldon, toutes créées sous influence, ou les premiers dessins de Crumb. Des images emblématiques naissent comme le portrait du Che, tué en octobre 67, ou, plus artistiquement, les Beatles recoloriés par Avedon ou Dylan par Milton Glaser qui vient de créer à New York le Push Pin Studio.

undefinedundefinedundefined







RICK GRIFFIN painting a bus in PACIFIC VIBRATIONS 1970

Cliquez sur Play afin de visionner la vidéo :

Les affiches de concert rock
Les affiches de concert rock sont bien sûr un des domaines où le psychédélisme s'est pleinement exprimé. Le mouvement marqua un renouveau de l’affiche artistique grâce à des artistes tels que Rick Griffin (1944-1991), Peter Max, Stanley Mouse (né en 1921) aux États-Unis et Michael English (né en 1942), Michael McInnerney, l'australien Martin Sharp, Nigel Waymouth au Royaume-Uni.

undefinedundefinedundefined




















Les enchevêtrements et les courbes sinueuses se multiplient à l'infini, l'Art nouveau est une influence majeure et Alphonse Mucha se trouve ici des héritiers inattendus. Les lettrages suivent la même tendance jusqu'à être presque illisibles. L'usage de couleurs saturées et multiples est de rigueur.
 

The Big 5 annoncent les concerts avec leurs affiches et posters hallucinés...

undefined
The Big 5 : Wes WILSON, Victor MOSCOSO, Rick GRIFFIN, Alton KELLEY & Stanley Mouse MILLER.
(ref prise sur le blog "Le Tréponème Bleu", en lien sur ce blog)
Pochettes de disque
Plus encore que sur les affiches, les pochettes de disques furent un espace où le psychédélisme s’exprima pleinement (par exemple, Sgt. Pepper lonely Hearts Club Band des Beatles ou The Piper at the Gates of 
Dawn
de
Pink Floyd).

undefinedundefined









Bande dessinée
undefined


Même si l’élément principal du scénario n’est pas systématiquement un trip hallucinatoire, le psychédélisme dans son aspect esthétique influença bien sûr la bande dessinée. L’exemple le plus typique est probablement les aventures de Lone Sloane de Philippe Druillet. Tant pour le graphisme que pour la construction des histoires, cette bande dessinée marque son époque.
Citons aussi Caza à ses débuts.


Biographie de Robert Crumb

undefined undefined

Scénariste et illustrateur de BD américain


Né à Philadelphie, Pennsylvanie le 30 août 1943

 

Après s'être exercé tôt au dessin en compagnie de ses deux frères, rôdant le bientôt célèbre Fritz the Cat dans des publications amateur,Robert Crumb débarque à San Francisco sans grande expérience professionnelle et en plein mouvement hippie. Dès 1967, ses premiers strips sont publiés dans les Zap Comix, mais le succès est véritablement retentissant l'année suivante alors que Fritz the Cat, le chat paillard, fait ses premiers pas aux yeux du grand public. C'est le point de départ d'une monumentale carrière pour Crumb, qui va peu à peu s'imposer comme un incontournable de la bande dessinée underground. Il enchaîne les séries - dont 'Mr Natural', le gourou cynique - multiplie les collaborations avec les plus prestigieux des magazines spécialisés des deux côtés de l'Atlantique, dessinant notamment aux USA pour Snarf ou Village Voice, en France pour Actuel, Pilote ou L'écho des Savanes. Son dessin exubérant et précis fait mouche. Sa description de la société marginale et psychédélique interpelle. Ses excès, pornographiques ou provocateurs, dérangent parfois. Dans les années 1980, Robert Crumb recentre son travail en prenant pour cible les yuppies de l'Amérique de Reagan et affirme son goût pour le blues, participe aux aventures des revues Weirdo et Raw, et du magazine d'Art Spiegelman. Au début des années 1990, il s'installe dans le sud de la France, prend du recul par rapport au métier en ne travaillant qu'à de rares albums, ce qui ne l'empêche pas de recevoir en 1999 un prix à Angoulême pour l'ensemble de son oeuvre. Phénoménal dessinateur Robert Crumb reste dans les esprits initiés comme l'une des figures de proue de la bande dessinée underground.

Repost 0